Intempéries : pas de crues, mais des pousses accrues !

Le mauvais temps jalonne malheureusement et largement notre printemps qui tarde à nous offrir des températures clémentes et des journées ensoleillées. Et si notre moral en souffre, il n’est pas le seul. Dans la nature, la pluie, la fraîcheur et la chaleur en alternance rendent les choses bien difficiles.

Ainsi, depuis deux mois d’intempéries, au-delà de la belle couleur verte dont ils se parent, nos espaces verts affichent une croissance conséquente, l’apparition importante de végétation spontanée dans les massifs, entre les pavés autobloquants ou sur les places de parkings. Souvent considérés comme un signe de négligence des équipes chargées de l’entretien, ces constats résultent pourtant directement de deux facteurs : l’alternance d’humidité et de soleil associée au fait que Massy n’utilise plus aucun pesticide conçu pour détruire la croissance de végétaux indésirables ou organismes jugés nuisibles, de par leur teneur en substances toxiques pouvant impacter les écosystèmes et la santé.

En tout état de cause, l’équipe municipale et les équipes du prestataire IdVerde en charge du fleurissement et de l’entretien de nos espaces verts ne ménagent pas leurs efforts pour contenir les herbes, tailler des haies ou tondre les pelouses, selon un planning d’interventions prioritaires.

Bien que perturbée, la nature s’adapte au changement climatique. Il nous revient de l’imiter en posant sur elle un autre regard et en acceptant d’ajuster nos attentes souvent excessives face à cette mutation.

Une ville propre, c’est aussi une ville au naturel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *